Petit essai de la Multistrada 1260S 2018

Aller en bas

Petit essai de la Multistrada 1260S 2018

Message par applegold le Jeu 8 Mar 2018 - 9:22

Essai Multistrada 1260S 2018

Me voilà donc glacé jusqu’aux os, en cette fin d’après-midi, devant la concession Esprit Moto à Bayonne. Je dépose ma belle pour sa révision du lendemain. Un Monster 1200S de 2016. (Oui je sais, ce n’est pas le sujet mais c’est important pour la suite !)

Après avoir pu me réchauffer quelques instants dans son bureau en discutant de nos sujets favoris : le crochet et le macramé (ben quoi ?!!??!), Gérard me propose gentiment de repartir avec une Multistrada 1260S 2018 flambant neuve en attendant de retrouver Monica (Oui je donne un prénom à mes montures...). La légère déception passée - j’espérai (pas vraiment) repartir au guidon de la Panigale V4 - je retrouve bien vite mon enthousiasme à l’idée de chevaucher une moto avec protection par bulle et poignées chauffantes pour retourner vers mes pénates.

Petit tour et présentation rapide des commandes et le commentaire qui tue : « Ne cherche pas les poignées chauffantes, elles ne sont pas arrivées ». Zut, je vais rouler avec la seule Multistrada de France et de Navarre qui n’a pas les poignées chauffantes. Bon il reste les protèges mains … Toujours mieux que rien.

Le tableau de bord ressemble à s’y méprendre avec celui des précédentes versions à l’arrêt. Mais la nouveauté se voit à la mise du contact, l’ergonomie a été complétement revue. La navigation dans les menus est bien plus simple et naturelle (un peu comme quand on switch du petit robot vert à la pomme). C’est parti, je monte sur la belle, pas si impressionnante que cela. La selle est en position basse mais je n’ai pas voulu la rehausser, très bien pour un premier contact … je descends du Monster quand même … Je me sens un peu perché là-haut ! Mes deux pieds touchent le sol et cela me rassure.

Contact sans clé, gadget mais bienvenu sur une machine de ce standing. Première impression : Le moteur est souple (pour une Ducati). Je peux faire le tour du rond-point en pleine heure de pointe, en seconde et sans le moindre hoquet du moteur. Malgré mes appréhensions, je me sens à l’aise tout de suite. Je me faufile facilement dans la circulation dense de la fin d’après-midi pour sortir de Bayonne.

J’ai déjà eu l’occasion de rouler quelques jours sur une Multi en 2016. Je n’avais pas apprécié l’expérience. Outre la semaine pluvieuse à laquelle j’avais eu droit, je n’avais jamais réussi à prendre confiance au train avant de la machine. N’étant pas un professionnel et encore moins un grand pilote, j’ai toujours eu du mal à mettre des mots sur ma sensation mais j’avais l’impression de flotter sur un coussin d’air, de n’avoir aucune remontée d’information de la roue vers le guidon … je le sentais pas. Pourquoi ? Pneus, réglage de la fourche inadapté à ma conduite ? Habitude du Monster ? J’en ai parlé avec plusieurs possesseurs de Multi, jamais vraiment compris.

Je décide donc de braver le froid et d’allonger généreusement le retour afin de tester mes sensations. Et là … J’ai prend une claque dès les premiers kilomètres. Je ne m’épancherai pas sur le confort. On n’est pas sur une GT bien sûr mais la selle est vraiment agréable, la position me convient parfaitement, la bulle (Touring) protège bien et immédiatement le potentiel de roulage au long cours se fait sentir. Ça ouvre des possibilités que je n’oserai pas imaginer avec le Monster. Ce qui me surprend vraiment c’est les sensations, que je n’espérais pas suite à ma dernière expérience. La moto est souple, facile … oui facile ! Elle permet d’enchainer les virages avec dextérité, elle s’emmène d’un angle à l’autre sans le moindre effort sur le cintre. Un coup d’œil sur le point de corde et hop, elle y est ! J’ai de très bonnes sensations, le train avant me ‘parle’ et je ressens ce qu’il se passe sur la route. Le travail de la fourche est excellent mais n’annihile pas toute sensation.

L’agrément de conduite n’est pas vraiment une surprise tant on a pu lire d’éloges sur cette Multistrada dans la presse spécialisée et en entendre de la bouche de possesseurs. Le vrai choc c’est la rapidité de prise en main et la facilité. Elle est bien plus facile à dompter que mon Monster !

Le moteur n’est pas en reste. Pas question ici de relater quelques records de vitesse ou de montées en régime dantesques. La belle n’affichant même pas 1000 kms au compteur, le respect du rodage est de mise. Mais en restant dans une plage d’utilisation inférieure à 5000 trs/minute, ça pousse déjà bien et ça laisse augurer des roulages épiques lorsque les grosses montées en régimes seront possibles.

Je ne m’attarde pas sur le freinage qui est excellent, une constante chez Ducati. L’électronique permet de régler absolument tout, des modes de roulages (tous personnalisables) aux suspensions en passant les ‘béquilles’ (DTC, anti wheeling, etc…), le Bluetooth et j’en oublie … Certains diront que c’est trop, moi je suis un authentique geek …. Alors, ça m’émerveille ! Un dernier point sur l’éclairage qui est bluffant, et cerise sur le gâteau qui s’adapte aux trajectoires. Le détail que j’ai kiffé : les clignotants qui se désactivent automatiquement après le changement de direction - ça peut paraitre gadget mais qui n’a jamais oublié son clignotant lors d’une longue balade ?

Un dernier point sur le look de la Multistrada. C’est subjectif, mais moi je dis que c’est beau ! Si l’on fait abstraction du top case (peu esthétique certes mais utile et démontable), on ne peut nier la beauté des lignes cette Multistrada.

Mon bilan : C’est effectivement un véritable couteau suisse. Le confort d’une routière, la maniabilité d’une Supersport ou d’un roadster et un moteur qui n’a rien à envier aux gros roadsters. Je suis fan. Ce n’est pas le premier modèle Ducati que j’ai pu essayer grâce à la générosité de Gérard Desmo de la concession Esprit Moto Ducati Bayonne, ce n’est pas non plus la première Ducati qui m’a enchanté lors d’un essai (j’avais adoré le xDiavel). Mais c’est bien la première fois que je rends une moto de prêt en me disant que ce sera probablement la prochaine.

Merci à Gérard pour le prêt de cette machine formidable.

Cédric









avatar
applegold

Messages : 674
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 41
Localisation : Tyrosse

Voir le profil de l'utilisateur http://ducaticlubpaysbasque.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum